Depart à 2 retour à 3… grande aventure et petits tracas

Retour a la maison avec ptit Môme, grande aventure et petits tracas


Après une grossesse “un peu stressée” , j’appréhendait l’arrivée de ptit’môme. Vu l’ambiance pendant 9 mois , j’ai commencé à flipper: est-ce que j’allais aimer ce petit, qui n’a rien demandé à personne pour arriver dans ce monde ? (enfin il a quand même choisi ses parents, oui j’aime cette idée 😉 , allais-je savoir m’en occuper correctement? est ce que j’allais passer par la case dépression, comme durant ma grossesse? et financièrement, allions nous réussir à faire face? Bref encore beaucoup de questions . Et puis un petit bonhomme de 3,480 kg pour 52,5 cm est arrivé dans nos vies. 2 solitaires accueillant un ptit bout’chou, c’est beau à voir. Ca chamboule tout, une tornade, mais une tornade de vents chaud et doux.

Le retour à la maison

Après 5 jours à la maternité, entourés d’une super équipe attentionnée, nous sommes rentrés tous les 3, maman à l’arrière avec bébé et papa qui roulait au pas pour traverser Paris. Premier coup de blues de laisser cet environnement protégé qui sait à peu près comment s’occuper d’un petit loulou. Un endroit ou on te dit quoi faire et quand le faire, ca rassure bien.

S’adapter

Un job à temps plein pour maman. Oui on a beau dire le congé parental: CE N EST PAS DES VACANCES. On s adapte a ce petit bout d homme, toute notre énergie de maman et de papa est orienté vers le bébé. Papa aide bien malgré son emploi du temps professionnel, d’ailleurs on pourra reparler du congé paternel dans la recherche d’égalité homme-femme. Une très bonne aide, notamment à l’heure du bain vu que j’étais terrorisée de le lui donner (en plus du fait que la position accroupie était physiquement impossible pendant quelques semaines), c’est lui qui s’en ait occupé. On a vraiment l impression de passer ses journées à ne faire que des biberons et changer des couches s’estompe au bout de quelques semaines, comme quoi : « tout passe » et bébé grandit très vite, trop vite ? Cela fait cliché mais c’est vrai qu’avec un sourire on oublie les nuits difficiles, les dégueulis sur les vêtements, les couches surprises…et les sourires finissent par arriver et là c’est:

devenir parent

Finalement on s’en est sorti. Le judicieux conseil de ma meilleure amie m’a beaucoup aidé: “rappelle toi que cette période est temporaire, cela va passer”.

Avec des hauts et des bas mais on a géré comme des chefs (plus ou moins). Bébé s’est très bien acclimaté à notre environnement, et les parents ont su apprivoiser cette nouvelle variable dans leur quotidien.

Un espace réduit

Monsieur qui a quelques semaines prend déjà beaucoup de place. A peu près la moitié du canapé (et pas encore adolescent), les 3/4 de la salle de bain, 1,5 chambre, sans parler du salon qui est un peu sa buanderie particulière, sa salle de jeu, son restaurant particulier.

C’est vrai qu’on a l’impression que notre appartement a considérablement réduit, mais avec un peu d’organisation (que j’acquière petit à petit) on s’y retrouve. Et puis un sourrire du loulou est tout s’éclaire. Cela promet pour l’avenir mais j’ai hâte de voir venir cet avenir

Devenir maman – papa

Un bébé ca chamboule tout, on appréhende (enfin certains dont je fais partie) et puis il arrive et on s’adapte.

Comme dit ma maman “devenir maman c’est avoir du courage au quotidien”. Du courage pour affronter sa peur de mal faire, du courage pour faire face quand ptit môme est malade, du courage pour gérer tout ce qu’il faut gérer au quotidien… Et puis devenir parent c’est revenir à l’instant présent. Voir son fils et son homme et réaliser qu’on est heureuse. Voir son fils progresser de jour en jour, faire des sourires, attraper des choses, se reconnaitre / ou au moins voir qu’il y a quelqu’un dans le mirroir, faire des bulles avec sa bouche, grandir à la vitesse grand V. Bref être gaga et impressionné par chaque nouveauté de la journée. Effet secondaire observé chez moi: les tracas sont relativisés, et appréhendés de façon beaucoup plus zen. En fait, on grandit avec son enfant.

Et vous quels changements avec l’arrivé de votre loulou? aviez vous des peurs qui ont disparues à son arrivée?

Inscription à la Newsletter Oh!ptitsMômes
Restez informé des derniers articles publiés et d'autres idées coutures
We respect your privacy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *